• Colloques,
  • Conférence/Rencontre/Débat (autres),

Les femmes qui comptent dans la banque et la finance, XIXe-XXIe siècles

Publié le 19 novembre 2018 Mis à jour le 23 novembre 2018
Date(s)

du 5 décembre 2018 au 6 décembre 2018

Lieu(x)
Bâtiment W (Max Weber)
Rez-de-chaussée, salle de conférences.
Pour cette première manifestation de notre programme de recherche, le thème « les femmes qui comptent » s’entend à double sens : à la fois celles qui font les comptes et celles qui ont de la valeur, qui prennent de l’importance en tant que salariées de banques ou employées d’institutions financières. Cette première manifestation s’intéresse donc aux femmes qui travaillent derrière les guichets bancaires et financiers, entendus au sens large : banques, services postaux, administrations financières, etc.

En croisant des approches d’histoire du genre avec celles relevant de l’histoire d’entreprise, d’histoire sociale et du travail, sans oublier l’histoire syndicale, il s’agit ici de faire un état de la recherche sur le personnel féminin en posant trois séries de questions. Quels ont été les obstacles et les accélérateurs de la carrière des femmes dans les banques, plus particulièrement quel a été le rôle de la formation ? Y-a-t-il eu des fonctions genrées au sein des établissements et comment ont-elles évolué ? Le « plafond de verre » s’est-il révélé plus bas et plus étroit que dans d’autres secteurs d’activité et à partir de quand s’est-il élevé ? Ces trois axes permettront de s’interroger sur les grandes scansions chronologiques du XXe siècle qui ont contribué à forger le marché de l’emploi féminin dans le secteur (guerres, crises, mutations économiques et sociétales).

Une table ronde finale ouvrira sur les perspectives actuelles du « plafond de verre ».
Partenaires :
IDHES, CNRS, CRH

Mis à jour le 23 novembre 2018